Sexo-rigolo, le « Kamasutri »

Laure Mosseron est la directrice marketing France et international du Futuroscope.

Le 7 mars, elle nous a dit quelle création est, pour elle, la « Crème de la com de février ».

Généralement, les discours sur le recyclage sont basés sur notre mauvaise conscience à polluer la planète et mettent l’accent sur le « devoir » que nous avons envers elle et sa protection pour les générations futures. Le recyclage est vécu comme une obligation mais certainement pas comme un « plaisir ».

« On retrouve dans le Kamasutri les codes sexys rigolos que j’affectionne dans les campagnes M&M’s. »

Le Kamasutri est une campagne décalée, ludique, et joue sur un discours à double sens : il y a une vraie création linguistique, ce qui n’est pas toujours le cas dans un univers qui a tendance à privilégier le visuel. Je me suis prêtée au jeu du le psycho-tri (logique pour une femme…) sur le site : tout est travaillé au niveau des réponses. On retrouve dans le Kamasutri les codes sexys rigolos que, justement, j’affectionne dans les campagnes M&M’s. Humour + sexe : rien de mieux pour faire mémoriser un message.

Visuellement, j’aime beaucoup le graphisme des personnages « filaires » et leurs déclinaisons. Les vidéos sont elles aussi drôles, dans la parodie des scènes de rencontre ou de ménage…

La thématique me parle à titre professionnel car le développement durable est une thématique qui, au Futuroscope, nous tient à cœur. Nous essayons de faire passer des messages de ce type auprès du grand public via l’amusement, avec une attraction comme le 8ème continent, par exemple, où les visiteurs jouent à nettoyer les océans de leurs déchets plastiques.
Elle me parle également à titre personnel. En tant que mère de famille, j’essaie à mon niveau de pratiquer le tri sélectif et, surtout, d’éduquer mes enfants pour que cela devienne un réflexe pour eux.

Coup de chapeau, donc, aux créatifs qui ont su montrer qu’on pouvait « avoir du plaisir » à bien agir.
Et bravo à Angers Loire Métropole d’avoir eu le courage de ce discours décalé !